La Région ALPC, territoire hors TAFTA : l’UDI vote pour !

« En supprimant les nuits romanes, vous supprimez la 1ère manifestation culturelle de l’ex Poitou-Charentes »
mai 28, 2016
« Le choix du nom Nouvelle Aquitaine, une décision enracinée dans notre histoire et prometteuse d’un bel avenir »
juin 27, 2016

La Région ALPC, territoire hors TAFTA : l’UDI vote pour !


L’UDI était favorable, au début du projet de traité transatlantique, à ce que de réelles négociations puissent avoir lieu. Par essence, nous ne sommes non seulement pas farouchement hostiles au libéralisme, et à ce qu’il implique en matière de libre-échange, mais nous y sommes profondément attachés.

Toutefois, libre-échange ne signifie pas dérégulation absolue, effacement des Etats, écrasement du citoyen. L’Union Européenne est une construction qui doit nous permettre de préserver nos standards en matière de protection du consommateur, de préservation de nos savoir-faire français et européens, nos AOP, notre excellence agricole et viticole. L’impact négatif du traité tel qu’il s’esquisse sur nos territoires, nos petites exploitations, et donc notre ruralité serait réel.

Nous ne porterons pas la responsabilité historique d’un aveuglement coupable qui amènerait les consommateurs à se laisser inonder par les OGM, et nos entreprises à être rayées de la carte par le moins-disant social et environnemental. Nous doutons également de l’estimation avancée en termes de création globale d’emplois de part et d’autre de l’Atlantique.

 

 

N’oublions pas la priorité qu’il convient d’accorder aux PME européennes dans les marchés publics. Les Etats-Unis ne sont pas dupes et, même s’ils s’affichent comme les hérauts du libéralisme, sont en réalité protectionnistes dès lors qu’il s’agit de défendre face au reste du monde leurs intérêts les plus élémentaires, y compris leurs propres alliés européens.

L’Union Européenne ne doit pas être naïve, et les conditions dans lesquelles les négociations s’éternisent ne rassurent pas les citoyens qui s’inquiètent, à juste titre, de l’opacité de celles-ci. Nous choisissons donc de voter pour cette motion, qui tient compte de manière équilibrée et relativement désidéologisée des enjeux en présence. Tout le monde devrait la soutenir.